Maboul Basmati

Des profils comme Maboul Basmati, on n’en croise pas tous les jours.

About

Des profils comme Maboul Basmati, on n’en croise pas tous les jours. « Personnage unique » selon notre programmateur, « amateur de ce qu’il appelle des ‘merguez’, il joue tout ce qu’il y a de plus étrange en boogie et musique française de la seconde moitié du vingtième siècle ». Autant fan de Marvin Gaye que de Laurent Garnier ou Marcel Zanini, il nourrit, en plus de son rapport à la musique, une passion presque secrète pour les jouets-produits dérivés à l’ancienne — à mi-chemin entre un côté bon enfant presque nostalgique et un goût marqué pour les sonorités atypiques.


Si vous lui demandez de citer ses modèles sur Terre, il vous répondre joliment qu’il admire « les gens invisibles dans la société », plutôt que de se plier à l’idolâtrie de masse envers des personnages publics. La sincérité et la proximité à son public infusent ses mixes comme ses sets live, et ce depuis ses débuts en tant que DJ. Il raconte : « En 1984, quartier des Halles à Paris, dans un lieu nommé "Le Tribulum", c’était l’un des premiers bar à thème et lieu d'expo ou la foule déambulait plus pour voir que pour acheter, au lieu de payer un ticket d’entrée, les visiteurs payaient leurs consommations. La sono à dispo était aussi atypique, je mixais sur deux lecteurs cassette avec mixette, tout ça mis à la verticale, collé à un mur. »


Capable de manier et marier les styles les plus étonnants, Maboul Basmati se niche là où on ne l’attend pas toujours. En soirée, il peut aussi bien jouer des morceaux soul ou Motown qu’embarquer son public pour 7 heures de fiesta house et funk, le tout en faisant toujours salle comble et carton plein.


Pour se retrouver autour de ses fameuses merguez, rendez-vous tous les 4ème jeudis du mois à 14h sur Rinse France.

Loading

00:00:00/00:00:01